« Gainsbourg, Toute une vie » dresse un portrait total, inédit, et loin des clichés habituels, de « l’Homme à la tête de chou »…  Ce Gainsbourg intime a été rendu possible grâce à des archives inédites, provenant de ses proches ; et à la participation de Jane Birkin et de Charlotte Gainsbourg qui, pour la première fois, a accepté de parler exclusivement de son père devant une caméra. Qu’on aime Gainsbourg, ou qu’on adore le détester, on ne reste pas indifférent devant l’artiste, son destin, et son œuvre pionnière, indémodable. Racontant les coulisses de ce parcours hors norme, ce film est une invitation à retrouver Gainsbourg tel qu’il était vraiment : incroyablement créatif, touchant et drôle. Et de comprendre pourquoi, comme il l’a écrit, il maquillait  « outrageusement » l’extrême pudeur de ses sentiments.

Un film (110 mn) de Stéphane Benhamou et Sylvain Bergère - En présence des 2 co-réalisateurs

Stéphane Benhamou 
Né en Algérie en 1960, je suis retourné dans mon pays natal en 1989 pour un long voyage comme chargé de production pour une histoire de l’engagement des intellectuels français. J’y ai retrouvé les amis de mes parents et grands-parents, et les traces d’une histoire que j’ai eu souvent l’occasion de revisiter grâce aux nombreuses photos que ma famille de photographes (depuis la fin du XIXe siècle) avaient conservé comme le plus précieux patrimoine.
Enfant, j’avais du mal à comprendre comment mes grands-pères avaient mobilisés, démobilisés avant de se retrouver à débarquer en Provence pour libérer la France en allant jusqu’à Strasbourg ; je ne comprenais pas non plus pourquoi mes parents avaient été exclus de l’école alors qu’ils étaient français depuis plusieurs générations. C’est plus tard, à l’adolescence que j’ai découvert ces années 1940-1943 que j’ai souhaité raconter ici à partir du livre de Jacques Attali. Assistant-réalisateur, puis journaliste, éditeur, auteur pour d’autres d’une vingtaine d’ouvrages, je suis l’auteur-réalisateur d’une trentaine de films documentaires pour France Télévisions et Arte.

Sylvain Bergère
Sylvain Bergère est un réalisateur français né à Troyes en 1964. Après des études agricoles, il quitte la Champagne pour Paris et devient photographe pour le magazine Globe et l’émission de Thierry Ardisson « Bain de Minuit » en 1987. Dans les années 1990, il commence à réaliser des clips, des captations de spectacles et obtient deux Victoires de la Musique pour « C’est ça la France » de Marc Lavoine et pour « Savoir aimer » de Florent Pagny. En 2021, il réalise le clip « le temps » pour le duo Calogero & Rufus Wainwright. Depuis 1998, il se consacre essentiellement à la réalisation de documentaires. Il s’intéresse à l’histoire : « Les batailles du Louvre », « Contre-histoire de l’internet », « Anne Morgan une américaine sur le front », « Deux couples à Hollywood » et aux faits de société : « histoire d’homos », « Apple, la tyrannie du cool », « Pir@tage », « Génération Scarface », « Sexe, Amour et société ». Il réalise aussi une série documentaire d’animation « les grands Mythes » et des portraits d’artistes notamment Serge Gainsbourg, Georgia O’Keeffe, Boris Vian, Etienne Daho, René Magritte ou Mireille Darc. Passionné depuis toujours par la photo, il prépare sa première exposition. 

Gratuit sur réservation

33 (0) 468 115 915